Menu Close

IceBreaker : brisez facilement la glace avec cette application pour faire des rencontres

IceBreaker : brisez facilement la glace avec cette application pour faire des rencontres

Vous n’osez pas faire le premier pas ? IceBreaker devrait vous aider. Cette appli vous promet de facilement trouver l’ame s?ur, le tout gratuitement. Aucune excuse desormais si vous passez l’hiver sans personne pour vous rechauffer !

Oubliez Adopte un mec, Tinder, Happn, Meetic et Gleeden. Depuis peu, IceBreaker est disponible sur l’AppStore et vous promet de belles rencontres. Cette application iPhone/iPad estime qu’il n’a jamais ete aussi facile de briser la glace. IceBreaker opere une approche personnalisee dans son fonctionnement qui, par ailleurs, est simplifie. Depuis 3 mois, elle a deja seduit 10.000 personnes.

Quiz en vrac

Fini les tests de personnalite qui prennent des heures a remplir, ici il n’y a pas de formulaire. Chaque utilisateur choisit 3 quiz et les reponses qu’il attend de son partenaire ideal. « Lorsqu’un utilisateur s’interesse a un autre, il devra repondre aux 3 quiz de cette personne. Grace a cette mecanique ludique, IceBreaker permet de gagner du temps et d’eliminer les personnes dont les reponses ne sont pas en phase avec vos attentes », explique Mathieu Labarriere, l’un des cofondateurs.

Les questions sont organisees par theme (vie a deux, boulot, temps libre, convictions …). Elles apportent une approche personnalisee et intime a cette application.

« Salut, ca va ? »

Fini l’horrible premier pas a faire lors d’une rencontre. « IceBreaker est la premiere App de dating qui s’attaque au trop commun ‘Salut, ca va’ », explique Mathieu. « Ici, les personnes savent deja de quoi parler avant meme de chatter : les quiz prealables sont autant de sujets de conversation mis sur le tapis, evitant ainsi de tomber dans des banalites », ajoute-t-il.

Des differences majeures

A premiere vue, cette application ressemble fortement a un mix entre Happn, Tinder et Gleeden. Mais les co-fondateurs s’en defendent et mettent en avant les differences majeures de leur application IceBreaker. « Nous apportons 4 innovations au marche et tout est gratuit », explique-t-il.

Parmi ces nouveautes, il y a notamment le mode Metro qui permet de continuer le jeu de la seduction meme lorsque vous etes hors connexion. Une synchronisation est faite directement quand votre smartphone retrouve du reseau. Autre surprise, Nono le pingouin qui est un peu le wingman ou la wingwoman de l’application. Il vous aide a seduire l’autre personne, a trouver des sujets de conversation ou a relancer la discussion. Ensuite, grace a la technologie iBeacon et l’option Radar, l’application vous montre les utilisateurs dans un rayon de 50m autour de vous. Ideal pour briser la glace avec des personnes dans la meme soiree. Enfin, le mode Discret vous permet de rencontrer des gens nouveaux, loin des re?seaux sociaux (et sans alerter tous vos amis Facebook). comment supprimer le compte de hinge D’ailleurs, IceBreaker est l’une des rares applis rencontres qui propose de s’inscrire sans connecter son compte Facebook. Une option qui a deja seduit 20% des utilisateurs de l’appli.

French Kiss

L’application est le resultat du travail de 4 amis francais : Matthieu Labarriere, Sebastien Jaget, Patrick Royer et Antoine Dubot. Pour certains, ce n’est pas la premiere experience sur le terrain des rencontres, mais sans doute la plus aboutie. C’est justement en lisant une interview d’un fondateur de Tinder que le concept a emerge. L’idee etait de palier les lacunes de Tinder qui fonctionne surtout comme un supermarche: « Tu vois l’emballage, mais tu ne sais pas si le produit est bon et correspond a tes attentes », ajoute Mathieu. « Nous avons donc cree un produit mobile a la mecanique ludique qui apporte, comme dans un site de rencontres, la possibilite de filtrer selon des criteres personnels et importants pour une relation amoureuse ».

Ces prochains mois la jeune equipe va travailler a developper son produit et son code sur Android. Elle reve aussi de conquerir l’etranger. « Mais il ne s’agira pas de faire simplement une traduction de l’app. Les questions des quiz doivent s’ancrer dans la culture du pays », conclut Mathieu Labarriere.